Vous vous demandez quelle est votre consommation optimale en passant à la cigarette électronique? L'équipe de Nicotech vous apporte toutes les réponses sur le nombre de bouffées compris dans une e-cigarette.

Nicotech-Vapotage-Sante-01.jpg
Nicotech-Vapotage-Sante-02.jpg

Cigarette électronique : nombre de bouffées

Lorsqu’on utilise une cigarette électronique, le nombre de bouffées est difficile à déterminer et à comparer à celles d’une cigarette classique.

En effet, plusieurs paramètres entrent en compte dans ce calcul. Dans cet article, nous allons aborder les différents éléments qui vont influencer votre consommation et ainsi le nombre de bouffées qu’il vous faudra pour être comblé. Le choix du liquide de votre cigarette électronique aura un impact, principalement lié au dosage de nicotine choisi (mais également lié à sa composition).

Plus le taux de nicotine sera élevé, plus le nombre de bouffées nécessaire pour être “rassasié” diminuera, et inversement. Votre façon de vapoter (fréquence, inhalation directe/indirecte) et le matériel associé auront également un impact important sur le nombre de bouffées que vous allez faire pour avoir l’apport nicotinique souhaité.

Nicotech-Vapotage-Sante-03.jpg

L’influence du e-liquide dans le nombre de bouffées

Le e-liquide choisi aura un impact non négligeable sur le nombre de bouffées que vous allez prendre en utilisant votre cigarette électronique.

En effet, il faut prendre en compte le taux de nicotine. Le choix de ce dernier est très important, car il devra être adapté à vos habitudes de consommation. Plus il sera adapté, moins vous aurez besoin d’en utiliser pour être comblé. Ainsi, si vous choisissez de prendre un e-liquide dosé en 6mg, alors qu’un professionnel vous conseille d’utiliser un e-liquide en 11mg ou plus, il est évident que vous aurez besoin d’un nombre plus important de bouffées pour être rassasié en nicotine. Vous consommerez ainsi plus de e-liquide, ce qui n’est pas dans votre intérêt.

La composition du e-liquide choisi a également son importance. En effet, si vous utilisez un e-liquide fluide, vous serez davantage concerné par une inhalation indirecte. La nicotine mettra donc plus de temps à arriver dans votre organisme, il vous faudra alors peut être plus de bouffées pour être comblé. A l’inverse, si vous utilisez un e-liquide plus visqueux (avec un taux de glycérine végétale plus important), vous favoriserez une inhalation directe, associée à des bouffées plus denses. Le nombre de bouffées nécessaire pour être comblé pourra donc être moins important qu’avec un e-liquide plus fluide.

Attention : il est important de noter que l’utilisation d’un matériel en sub ohm associé à une grande puissance dans la volonté de produire de “gros nuages” de vapeur, n’est pas compatible avec l’utilisation de e-liquides fortement dosés en nicotine.

Après l’énoncé de ces différents paramètres, vous comprendrez qu’il est donc très difficile de déterminer avec précision une équivalence du nombre de bouffées inhalées avec une cigarette classique et avec une cigarette électronique. Il sera donc également difficile d’émettre une équivalence fiable entre la consommation d’un paquet de cigarettes et celle d’un flacon de 10 ml de e-liquide.

Nicotech-Vapotage-Sante-04.jpg

L’influence du matériel dans le nombre de bouffées

Le e-liquide a une influence primordiale dans le nombre de bouffées nécessaires, mais il ne faut pas négliger pour autant l’importance du matériel utilisé, qui lui aussi aura un impact direct sur les données qui vont en découler.

Si vous utilisez un matériel puissant, avec un tirage aérien, vos bouffées seront beaucoup plus importantes que si vous utilisez un matériel moins puissant ou associé à un tirage serré. Les réservoirs à inhalation indirecte dégagent moins de vapeur que ceux à inhalation directe. Comme mentionné dans le paragraphe précédent, cela aura un impact sur la quantité de e-liquide consommée, et donc sur le nombre de bouffées nécessaires pour atteindre votre satisfaction en termes d’apport nicotinique.

La mise en lumière de ces éléments, nous mène à nous pencher sur l’impact de la valeur de la résistance utilisée. En effet, plus la valeur de la résistance va être basse, plus elle va chauffer, et demander à être alimentée en e-liquide. Chaque aspiration produira ainsi une vapeur plus dense. Les bouffées seront plus intenses, et souvent plus longues, ce qui implique qu’elles seront moins nombreuses. A l’inverse, si vous utilisez une résistance à valeur forte, votre tirage sera plus serré. Vos bouffées seront donc moins longues, et la vapeur moins dense. Cela vous amènera peut être à prendre plus de bouffées qu’avec un tirage aérien.

De la valeur de votre résistance vont découler des réglages en termes de puissance sur votre batterie. Plus la valeur de votre résistance sera basse, plus elle demandera à votre batterie d’envoyer de la puissance. Ainsi, on peut faire le lien entre la puissance du matériel utilisé et le nombre de bouffées associées. Plus vous utiliserez un matériel puissant, moins vous aurez besoin de bouffées pour être comblé.

Nicotech-Vapotage-Sante-05.jpg

La différence avec une cigarette classique

Avec une cigarette classique, on estime qu’un fumeur va inhaler environ 15 bouffées. Concernant la cigarette électronique, il est très difficile de faire une comparaison fiable en terme de nombre de bouffées. En effet, dans le cas de la cigarette électronique, de nombreuses variables entrent en compte. Ces variables ont une influence directe sur la nicotine procurée par chaque bouffée inhalée.

Lorsqu’une personne prend la décision d’arrêter de fumer en passant par la cigarette électronique, elle devra choisir un e-liquide, associé à un taux de nicotine. C’est notamment ce taux de nicotine qui aura un impact non négligeable sur le nombre de bouffées nécessaires pour satisfaire des besoins équivalents à ceux comblés par une cigarette traditionnelle. Comme mentionné précédemment, si vous choisissez un taux de nicotine assez élevé et adapté à votre consommation habituelle, vous serez comblé assez rapidement. Au contraire, si vous choisissez un e-liquide dont le taux de nicotine est plus faible que celui qui serait adapté à votre situation, vous risquez de devoir prendre un nombre plus important de bouffées avant d’atteindre votre apport nicotinique optimal, et ainsi de consommer plus rapidement votre e-liquide.

Il est également à noter que dans les premiers temps, il est normal que vous ayez l’impression de vapoter plus que vous ne fumiez. En effet, la nicotine absorbée par une cigarette classique met entre 5 et 7 minutes à se diffuser dans l’organisme, alors qu’elle mettra entre 30 et 35 minutes avec une cigarette électronique. L’action est retardée, elle agira plus tard, mais se terminera également plus tard. Avec le temps, vous prendrez l’habitude de ce nouveau mode de consommation, et vous parviendrez à vous stabiliser et à atteindre un nombre de bouffées régulier pour accéder à votre apport nicotinique optimal.

Combien de bouffées dans une cigarette électronique ?

A ce jour, il reste très difficile de déterminer avec exactitude le nombre de bouffées qu’un vapoteur va prendre chaque jour ou de comparer ces données avec celles d’une cigarette classique. Nous avons tout de même constaté un fait qui nous permet de faire une comparaison réelle entre les bouffées d’une cigarette et les bouffées dans une cigarette électronique : la durée. En effet, sur une cigarette classique, la prise de bouffée va durer en moyenne 2 secondes, contre 5 à 7 secondes sur une cigarette électronique.

Malgré le peu d’informations supplémentaires à ce sujet, grâce aux expériences professionnelles recueillies au sein de nos équipes et auprès de nos fidèles clients, nous sommes parvenus à établir une liste informative approximative de ce qu’un vapoteur va consommer en e-liquide, en rapport avec sa consommation de cigarettes traditionnelles.

Attention, une fois de plus, il est important de préciser que ces données ne sont pas figées, elles peuvent varier en fonction de nombreux critères, comme le taux de nicotine du e-liquide, le matériel utilisé, le mode de vapotage, etc.

Voici ce qu’il en ressort :

  • Pour un fumeur occasionnel (10 cigarettes/jour) : un à deux flacons de 10 ml par semaine

    Nicotech-Fumée-Occasionnel.png
  • Pour un fumeur modéré (20 cigarettes/jour) : deux à trois flacons de 10 ml par semaine

    Nicotech-Fumée-Modere.png
  • Pour un fumeur intensif (30 cigarettes/jour) : quatre à cinq flacons de 10 ml par semaine

    Nicotech-Fumée-Intense.png

Ces chiffres peuvent être sous évalués lors de vos débuts dans la vape. En effet, il vous faudra un temps d’adaptation à cette nouvelle façon de vous procurer votre apport nicotinique optimal.

Matériel :

Pour les vapoteurs qui souhaitent avoir une cigarette électronique qui “dure longtemps”, qui a donc une grande autonomie et qui pourra vous apporter satisfaction tout au long de la journée, l’équipe Nicotech vous conseille :

box-ikuun-i200-eleaf.jpg

La box Ikuu i200, avec une autonomie infaillible de 4600 mAh, elle sera l’alliée d’une vape sans failles ! (accu intégré)

box-minikin-v3-asmodus.jpg

une box électronique 200W high-tech, double accus 18650, gestion tactile, écran couleur.

box-teslacigs-wye-ii.jpg

La box WYE II, nécessitant 2 accus amovibles, elle ne manquera pas d’autonomie et vous accompagnera tout au long de la journée !

batterie-ijust-3-eleaf.jpg

La batterie tube Ijust 3 (ou Ijust S), avec ses 3000 mAh, pour ceux qui souhaitent allier autonomie et ergonomie.

Ces chiffres peuvent être sous évalués lors de vos débuts dans la vape. En effet, il vous faudra un temps d’adaptation à cette nouvelle façon de vous procurer votre apport nicotinique optimal.

Cet article vous a aidé à mieux comprendre comment gérer votre consommation ?

N’hésitez pas à partager, liker et commenter cet article ! #Vappartager l’info !

A bientôt pour un nouvel article avec #Vapprentissage !

Nicotech-Post-Genie.png

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant